S’ouvrir par…s’ouvrir pour…s’ouvrir en…

Blog créatif

S’ouvrir par…s’ouvrir pour…s’ouvrir en…

L’ouverture d’esprit résonne beaucoup en ce monde ultra changeant. Pas étonnant qu’avec autant de nouveautés qui surgit de partout en même temps il faille conserver une ouverture face à tous ces éléments.

L’ouverture d’esprit est toutefois interprétée de plusieurs manières. J’ai fait un jeu rapidement en demandant à différentes personnes (directeur général, gestionnaire, infirmière, adjointe, service à la clientèle, ouvrier de production) ce que ça voulait dire pour eux l’ouverture d’esprit en une courte phrase. Voici ce que j’ai recueilli :
– Élargir nos horizons
– Savoir écouter sans juger
– Se laisser aller vers l’inconnu
– Voir plus loin que nos propres pensées
– Être disposé à écouter
– Accepter les autres
– Acceptation des différences

Dans les définitions, les mots suivants ont ressorti également : humble, écoute, innover, engagé, différent, nouveauté, sans jugement, plus loin, idées etc.
Cela me porte à croire que bien qu’il y ait un tronc commun entre chacune de ces définitions, l’ouverture d’esprit demeure très vaste dans notre imaginaire et elle n’est pas claire comme du cristal. Chaque personne en fait définition selon ses perceptions.

Je me suis beaucoup questionné sur le sujet, la preuve, j’écris là-dessus aujourd’hui. Puisque j’aime confronter ce qui existe, j’ai essayé de pousser plus loin la réflexion. Et si on arrivait à voir plus loin que l’ouverture elle-même. Si on se demandait par quoi ça pouvait commencer. Comment on fait pour s’ouvrir l’esprit davantage?

Comme la plupart d’entre vous le savez déjà, j’ai mon petit côté très ‘’deep’’ qui fait peur à ceux qui n’aiment pas nécessairement les nouveautés (tellement à propos pour le billet d’aujourd’hui en plus, hihi !). Avertissement : les paragraphes qui suivent ne sont issus que de mes opinions et perceptions personnelles. Prenez 3 grandes respirations et ça devrait bien aller ! Haha 😉 Ce que je suggère n’est en rien une vérité absolue. Seulement ma propre vérité qui fonctionne pour moi. Le but n’est pas de vous encarcaner dans mes pensées, seulement de faire travailler les vôtres.

Tout bonnement un soir, je naviguais sur Apple Store à la recherche d’un nouveau livre audio que je pourrais écouter lors de mes prochains déplacements. Le hasard a bien fait les choses. Je suis tombé sur The conscious entrepreneur: a guide to maximizing your potential for success, freedom, and happiness de Laura C.Cannon.*

Je n’ai pu m’empêcher de débuter l’écoute aussitôt. Le titre me parlait tellement! Non seulement je buvais les paroles qui déferlaient dans mes oreilles, mais j’en riais tant les mots tombaient à point par rapport à la réflexion que je tenais sur l’ouverture d’esprit.

En résumé, plus on est conscient, j’en parle ici au sens de la pleine conscience par exemple, plus on est à l’écoute. Plus on est à l’écoute, plus on opte pour une posture d’accueil. Plus on arrive à accueillir, plus disposés nous sommes à se permettre de s’ouvrir pour réfléchir autrement.

Ça a fait BOOM dans ma tête. Bien au fond de moi, je savais que l’ouverture d’esprit surgissait de l’accueil que l’on porte à quelqu’un ou quelque chose, comme mes collègues me l’ont mentionné d’ailleurs. Toutefois, je n’avais pas mesuré l’ampleur de l’écoute, de la présence et ce, de manière hyper consciente à des fins d’ouverture d’esprit.

Donc, si vous me demandez aujourd’hui comment on fait pour amener les équipes dans nos organisations à être plus ouverts aux nouvelles idées, méthodologies, technologies, outils, je vous répondrais ceci :

Soyez. Soyez, tout simplement. Habitez l’instant présent. Débutez par pratiquer l’écoute, la pleine conscience, la pleine présence. Cela vous permettra d’arriver à vous ouvrir à vos collègues qui ne le sont pas. Cela vous permettra de mieux saisir ce qui se cache derrière leurs symptômes réfractaires. Cela vous permettra d’accepter plus, d’accepter mieux. En étant un modèle inspirant d’abord, il y a fort à parier que vous arrivez à piquer suffisamment la curiosité et permettre un lieu conscient où il fera bon vivre, travailler et ainsi, s’ouvrir l’esprit à plus grand que nos propres pensées.

Bonne réflexion !

Bénédict L-Deschamps

* https://lauraccannon.com/articles/book/the-conscious-entrepreneur/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *